Le poèle à bois : écologie et économie

Les poêles à bois sont ceux qui attirent de plus en plus les consommateurs. En effet, ils ont de multiples avantages en ce qui concerne la consommation énergétique, les coûts, ainsi que le respect de l’environnement. Explications sur les bienfaits de l’utilisation de la poêle à bois.

Le poêle à bois à un coût abordable

Le bois se présente sous deux formes lorsqu’il sert de combustible pour les poêles : les granulés et les bûches. Cependant, quel que soit son aspect, il reste économique en termes de prix. Il est 3 fois moins cher que l’électricité. En général, la consommation annuelle d’un poêle à granulés est de 2 à 5 tonnes. Cela équivaut à un budget qui varie entre 500 et 1500 euros. En ce qui concerne le modèle à bûches, ce coût est encore plus intéressant, puisqu’il est de 700 euros environ. Cette différence est due à la densité énergétique de ce matériau ainsi qu’à ses caractéristiques physiques. Les granulés étant des sciures transformées en combustibles cylindriques. Quoi qu’il en soit, ils sont moins onéreux que l’électricité, le fioul et le gaz. Effectivement, pour les cheminées électriques, les dépenses peuvent atteindre jusqu’à 1662 euros/an, pour celles à fioul jusqu’à 2049 euros et pour celles à gaz jusqu’à 1544 euros.

La réduction de la consommation d’énergie

En continuant sur l’aspect économique de ce matériau qui sert à chauffer la maison, il est également rentable en matière de consommation d’énergie. Grâce à lui, une cheminée peut servir d’équipement d’appoint. Le rendement de cette dernière peut atteindre jusqu’à 70% ou 90% avec des bûches et de 85% à 95% avec des granulés. Ses performances peuvent même augmenter lorsqu’elle est munie d’un foyer fermé ou d’un insert. En somme, grâce à cette énergie renouvelable, il est facile de réduire la facture d’énergie annuelle de 240 euros. Outre ses avantages financiers, a-t-il des atouts écologiques ?

L’émission de gaz polluant est moindre chez le poêle à bois

Les bûches et les granulés sont plus écologiques que les autres types de combustibles de chauffage, puisqu’ils produisent très peu de gaz polluants. Selon une étude de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) en 2004, la quantité de CO2 produit par le gaz naturel et le fioul domestique est respectivement de 0,232kg/kWh et 0,298kg/kWh, contre 0,015kg/kg pour les bûches. En effet, grâce à lui, il est facile de profiter du confort généré par la chaleur de la cheminée tout en préservant la nature.

Le chauffage au bois est il possible pour le chauffage collectif et industriel ?
Existe-t-il des aides financières pour équiper sa maison d’un chauffage au bois ?