Le bois : une empreinte carbone très faible

En ce moment, la protection de l’environnement fait partie des premières priorités de l’État. En effet, il encourage les consommateurs à privilégier les sources d’énergie les plus écologiques afin de chauffer leur habitation. Les bûches en font partie. Découvrez dans cet article les atouts du bois de chauffage.

Énergie renouvelable

Le bois est une énergie renouvelable étant donné que la gestion durable des ressources forestières entre dans le cadre de sa production. Actuellement, il existe même des labels ainsi que des normes qui garantissent son remplacement après chaque coupe. En effet, son exploitation n’a aucun impact néfaste sur les ressources, ce qui le rend neutre en carbone. Les nouvelles plantes extraient de l’atmosphère la même quantité de CO2 que les bûches émettent lors de leur combustion. Cependant, deux questions se posent : quelle est la quantité exacte de gaz polluants que celles-ci libèrent dans la nature pour produire de la chaleur ? Sont-elles réellement plus propres que les autres combustibles de la maison ?

Rejet de CO2 faible

D’après le bilan carbone de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), la quantité de gaz émise par le fioul domestique, le gaz naturel et l’électricité par tonne est, respectivement, de : 300, 231 et 60 contre 13 pour les bûches. Cela signifie que même si elles produisent du gaz à effet de serre, elles respectent mieux l’environnement que les autres. En effet, non seulement, elles sont neutres en carbone, mais la quantité de CO2 qu’elles émettent est bien plus faible que celle des autres sources d’énergie. De plus, il existe des solutions qui permettent de réduire davantage les effets de l’usage des cheminées sur l’environnement.

Solutions pour réduire la production de CO2

Afin de rendre le chauffage à bûches encore plus écologique, il suffit de renforcer ses performances. Effectivement, lorsque le rendement est faible, il y a plus de particules qui se dégagent des restes de combustibles. Le manque d’entretien constitue également un facteur de production de gaz carbonique important. Un dispositif destiné à produire de la chaleur dans une habitation a besoin d’un ramonage régulier (environ deux fois par an).
À titre d’information, constatant ces phénomènes, l’état accorde une aide financière aux consommateurs afin de leur permettre de remettre en état leur poêle. À cela s’ajoute le label Flamme verte qui permet de réduire de 10 fois la production de gaz polluant. Selon les statistiques, 50% des dispositifs ont plus d’une dizaine d’années.

Le chauffage au bois est il possible pour le chauffage collectif et industriel ?
Existe-t-il des aides financières pour équiper sa maison d’un chauffage au bois ?